1 août 2013

Free Time : Insaisissables (Now you see me)

     Cela fait maintenant au moins 1 mois qu'il me tarde de faire un article sur ce film qui est juste époustouflant, je n'ai vu aucune bande annonce avant d'aller le voir en salle et ça vaut le coup !
 
Insaisissables (Now You See Me) est un film policier franco-américain de Louis Leterrier, sorti en mai/juin 2013 (EU et Canada) et le 31 juillet (France).

     Le casting de ce thriller est aussi riche que diversifié. Ainsi, pour le côté américain, vous pourrez retrouver Jesse Eisenberg, qui a joué le rôle de Mark Zuckerberg dans "The Social Network". Mais aussi Mark Ruffalo ("Avengers") et surtout le seul et unique Morgan Freeman que l'on ne présente plus. On y trouve aussi  Dave Franco ("Scrubs"), Isla Fisher et Woody Harrelson Côté français, vous pourrez admirer la belle Mélanie Laurent ("La Rafle") dans ses œuvres. Le turbulent José Garcia ("La Vérité Si je mens ! 3"…) fera aussi son apparition.

 Synopsis

     « Les Quatre Cavaliers », un groupe d'illusionnistes conduits par le charismatique Daniel Atlas, font des shows très populaires à Las Vegas avec quelques-uns de leurs trucs hautement technologiques. Ils surprennent d'abord le public en cambriolant, en direct et à distance, une banque en France et en faisant tomber du ciel parmi le public les billets de banque volés. Puis, ils dérobent les millions d'un « délinquant » financier afin de les répartir sur les comptes bancaires du public, composé de gens désargentés.

     L'agent du FBI, Dylan Rhodes, est déterminé à les arrêter et à punir les illusionnistes pour leurs délits avant qu'ils ne mènent à bien un projet de cambriolage beaucoup plus ambitieux, mais il se voit obligé de former équipe avec Alma Dray, une détective d'Interpol dont il se méfie immédiatement. Dans son désespoir devant la difficulté de l'enquête, Dylan contacte Thaddeus Bradley, un ex-magicien qui leur révèle les secrets des illusionnistes, en les assurant que le vol de la banque a été réussi grâce à des déguisements et des trucages vidéo. Dylan et Alma s'accordent sur le fait que « les Quatre Cavaliers » disposent de l'aide d'une cinquième personne et que sa capture est la clé de l'enquête.

     Alors que la pression monte et que le monde entier attend le spectaculaire show final des « Quatre Cavaliers », Dylan et Alma s'efforcent de coincer le groupe d'illusionnistes, mais personne ne parvient à anticiper ce qu'ils font.


Avis

     Que l’on aime ou pas Louis Letterier, difficile de nier que l’homme est un passionné. Il vit pour le cinéma et tente à chaque fois des nouvelles choses. Cela donne parfois des très bonnes surprises comme Hulk 2 et des moins bonnes comme le Choc des Titans. Mais voici que Louis Letterier revient sur le devant de la scène dans un film beaucoup plus léger que les deux précédents et surtout diablement sympathique. Alors oui autant le dire tout de suite, le scénario n’est pas forcément la grande force de ce film, mais cela n’affecte pas pour autant ce dernier. Simpliste oui, prévisible oui, mais « Insaisissable » réussit à surprendre et amuser avec une simplicité enfantine. Le film prend un malin plaisir à s’amuser avec les codes du genre et à les mélanger avec tout ce qui lui passe par la tête comme influence pour le moins « hétéroclite ». Louis Letterier est un fanatique de cinéma et un amoureux du mélange. Loin de toutes les pressions qu’il a pu connaître « Insaisissables » apparaît dorénavant comme son film le plus sympathique et léger. 

     Doté d’un casting brillant et s’amusant comme des enfants, les 4 cavaliers tout comme les seconds rôles de plus ou moins grandes importances apportent au film une aura toute particulière. Jouant dans la cour des films de cambrioles mythiques, Louis Letterier n’oublie pas que sans une équipe de chocs et a laquelle le spectateur pourra facilement se rattacher la simplicité de son script lui aurait joué des tours. Que ce soit du bon ou du mauvais côté de la loi, le cabotinage des uns fait le bonheur des autres. Ouvrant l’univers de cette équipe d’une façon certes légère, mais pas désagréable. On regrettera malgré tout qu’au final et malgré la surcouche comique le film tourne un peu à vide en ce qui concerne son moteur. Il y a un petit sentiment d’inachevé à la fin du parcours. Cependant le film reste divertissant et vaut le coup d'être vu en salle de cinéma.


Anecdotes 


- Dans un souci de réalisme, les acteurs se sont véritablement exercés à la magie pour les besoins du film. Louis Leterrier désirait utiliser le plus possible de trucages "réels", plutôt que de se reposer sur les images de synthèse. Les comédiens ont même participé à la création de tours avec les consultants présents lors du tournage : "L'un de nos buts principaux était d'interpeller le public sur le plan intellectuel, afin qu'il prenne conscience de toute la préparation nécessaire à la création de ces illusions", raconte le consultant David Kwong.

 
- Des consultants en magie, dont le magicien réputé David Kwong, ont apporté leur contribution sur le film Insaisissables, pour que l'illusion soit "réelle" et non produite par ordinateur.

- Insaisissables a été tourné grâce à des caméras de plus de 40 ans afin d'apporter une richesse et une authenticité supplémentaires à l'image.

- Les acteurs ont tenu à réaliser le plus de cascades eux-mêmes pendant le tournage d'Insaisissables, parfois à leurs risques et périls ! Pour preuve : alors qu'elle devait s'échapper d'un bassin rempli d'eau et de piranhas pour sa première apparition dans le film, Isla Fisher s'est retrouvée prise au piège de ses chaînes. Elle se souvient : "Ma chaîne s'est bloquée dans la grille qui se trouvait au fond du bassin. Je me suis demandé si c'était comme ça que j'allais mourir : devant tous ces figurants, et en maillot de bain..."

- Michael Caine s'est retrouvé enfermé sur le plateau d'Insaisissables pendant toute une nuit, après s'être assoupi dans sa loge. L'acteur n'a pu user de magie pour s'échapper et a dû attendre d'être libéré le lendemain matin, lorsque les premiers membres de l'équipe du film sont arrivés sur le tournage.

   Live for what you love.
Let's Be Swagg.
L.