20 juillet 2012

Free Time : Le Lorax


Date de sortie : 18 juillet 2012

Depuis le temps qu’on  entend parler du Lorax , enfin pour ma part, le film sort en France. Chris Renaud, Cinco Paul et Ken Daurio, les réalisateurs de « Moi moche et méchant », ont bien choisi les stars qui ont participé aux doublages des personnages en Anglais (Zac Effron, Taylor Swift..), ceux-ci ayant fait une promo énormissime. Pour la version francaise, nous aurons le droit d’entendre Alexandra Lamy, Kev Adam…

 Synopsis : 

Pour conquérir le cœur de sa jolie voisine, Audrey, Ted va s’échapper de Thneedville, un monde totalement artificiel où toute végétation a définitivement disparu, pour partir en quête d’un arbre vivant. Ted va rencontrer le Gash-pilleur, un vieil ermite aigri reclus dans sa cabane au milieu de nulle part, et découvrir la légende du Lorax, cette créature aussi renfrognée que craquante qui vit dans la magnifique vallée de Truffala et lutte avec ardeur pour la protection de la nature. Avec l’aide de sa grand-mère, Mamie Norma, Ted va devoir déjouer les pièges de O’Hare et ses sbires pour rapporter à Audrey la dernière graine d’arbre vivant au monde. Sans le savoir, le jeune garçon va transformer le destin de Thneedville.





 
Avis :

J’ai découvert  l’histoire du Lorax en tombant sur une des émissions de Ellen Degeneres où on y trouve Zac Effron et Taylor Swift (en joli petit couple mais ça c’est une autre histoire). En résumé, il parle d’eux, de ce qu’ils ont fait à la Saint Valentin, mais aussi du film « The Lorax » (doublage, ambiance…), pour finir en beauté, ils dansent et poussent même une petite chansonnette. 
 

 

Malgré tout ce grabuge, le film me tentait moyen et j’avais raison. Un film étrange dont on devine parfois qu’il se trouve pris au piège de ses orientations artistiques. Comme lorsqu’il passe, par exemple, d’un monde artificiel  à un éden bucolique avec  par exemple ses palmiers en peluche. Fort heureusement, le fun et la magie de certaines  scènes raviront les jeunes et surtout rattrape le coup. N’empêche, on était en droit d’attendre mieux de la part du créateur de Moi moche et méchant.


Making of: Derrière le doublage du film en version original


Making of: Doublage de Kev Adam




Live for what you love.
Let's Be Swagg.

L.